QUESTIONS/RÉPONSES SUR L’ENVIRONNEMENT

  1. Entreprise
  2. Politique environnementale
  3. Questions/Réponses sur l’environnement

PIÈCES MOULÉES EN TANT QU’EMBALLAGES DE PROTECTION POUR L’EXPÉDITION DE PRODUITS

Pourquoi certains cartons d’expédition contiennent-ils des cales en polystyrène ?

Cet emballage de transport en polystyrène expansé (PSE) est nécessaire pour protéger les produits transportés. Les produits fragiles comme les ordinateurs, les télévisions et les réfrigérateurs doivent en effet arriver à destination en parfait état. S’ils ne sont pas calés, stabilisés et rembourrés de manière sûre dans le carton, ils risquent d’être endommagés. Le moins de matériau possible est utilisé, mais assez pour protéger les produits des chocs de façon optimale et les empêcher de glisser.  En plus d’être fâcheux pour le destinataire, le fait qu’un produit arrive endommagé à destination est mauvais pour l’environnement : le retour du produit endommagé ainsi que la fabrication et l’expédition d’un nouveau produit requièrent bien plus d’énergie et de ressources que la fabrication d’une pièce moulée en PSE.

N’y a-t-il aucune alternative aux pièces moulées en PSE pour l’expédition de produits ?

Des emballages de protection impliquant d’autres matériaux peuvent être utilisés en fonction des produits expédiés. Particulièrement solides, les pièces moulées en PSE sont souvent requises lors de l’expédition d’appareils lourds tels que les ordinateurs, les télévisions ou les réfrigérateurs. Mais Storopack propose également des emballages de protection en papier, des coussins d’air ou des chips d’emballage biodégradables pour les produits bien plus petits et légers.

PIÈCES MOULÉES DANS L’INDUSTRIE

Où les pièces moulées en plastique sont-elles utilisées ?

En matière de production industrielle, les pièces moulées techniques fabriquées à partir de polypropylène expansé (PPE) sont aujourd’hui indispensables dans de nombreux secteurs. Ce matériau à la fois très léger, très malléable, robuste et recyclable qui résiste bien aux chocs, offre une excellente isolation et n’absorbe quasiment pas d’eau est par exemple utilisé dans la construction automobile : on retrouve les pièces moulées en PPE en tant que composants à différents endroits dans une voiture, du pare-chocs et des appui-têtes aux rembourrages de siège et aux moulures latérales. Ces pièces ont pour objectif soit d’apporter une sécurité passive et de protéger les passagers à bord, soit d’alléger le véhicule grâce à leur faible poids et de réduire ainsi la consommation de carburant.

EMBALLAGE DE PROTECTION EN MOUSSE, COUSSINS D’AIR, REMBOURRAGE EN PAPIER ET CHIPS D’EMBALLAGE POUR L’EXPÉDITION DE PRODUITS

Pourquoi y a-t-il du papier et des coussins d’air dans les cartons d’expédition ? Le produit à l’intérieur des cartons est souvent déjà emballé.

Si le produit à l’intérieur du carton n’est pas protégé, il risque de bouger durant l’expédition et d’être endommagé. Cela vaut également pour les produits emballés à l’intérieur d’un carton. Et en plus d’être ennuyeux pour le destinataire, le fait qu’un produit arrive endommagé à destination est mauvais pour l’environnement : le retour du produit endommagé ainsi que la fabrication et l’expédition d’un nouveau produit requièrent bien plus d’énergie et de ressources que la production de papier et de coussins d’air permettant d’empêcher que le produit soit endommagé.

Pourquoi de petits produits sont-ils parfois expédiés dans de très gros cartons avec du matériau d’emballage de protection en grande quantité ?

En tant que fabricant d’emballages de protection, Storopack n’a aucune influence directe sur la taille des cartons et la quantité de matériau d’emballage de protection utilisé par les entreprises de vente par correspondance. Nous prodiguons néanmoins nos conseils à notre clientèle en vue de garantir l’efficacité des process d’emballage et de contribuer à ce que seule la quantité requise de matériau d’emballage de protection soit utilisée.

Est-il possible de renvoyer à Storopack des produits Storopack usagés pour qu’ils soient recyclés ?

Absolument ! Cependant, afin de minimiser l’impact sur l’environnement, nous vous suggérons de vous défaire de tels produits en optant pour une solution d’élimination locale, de préférence via un point de collecte pour recyclage. La collecte de plastiques et de papier à des fins de recyclage est courante dans la plupart des pays et des communes. C’est ainsi le meilleur moyen et la façon la plus simple de contribuer au recyclage de ces produits.

FABRICATION DES MATÉRIAUX - PIÈCES MOULÉES

En quoi les pièces moulées Storopack sont-elles faites ?

Pour ses pièces moulées, Storopack utilise quatre plastiques différents sous la forme d’une mousse expansée : le polystyrène (PSE), le polypropylène (PPE), le Neopor® et le Piocelan®. Tous sont très légers, offrent une isolation exceptionnelle et résistent aux chocs avec fiabilité, ce qui fait d’eux des matériaux hautement polyvalents. Autre avantage : le peu de matière première requise. Le PSE et le Neopor® sont constitués de 98 % d’air et donc seulement 2 % de polystyrène. Le PPE est quant à lui constitué de 95 % d’air et seulement 5 % de polypropylène. De plus, tous ces plastiques sont 100 % recyclables.

FABRICATION DES MATÉRIAUX - PAPERplus®

Quel type de papier est utilisé pour fabriquer le rembourrage en papier ?

Notre emballage de protection PAPERplus® est fabriqué à partir de papier certifié FSC® (Forest Stewardship Council®). Il s’agit d’un système de certification international concernant la gestion des forêts. En outre, nous utilisons toujours le plus de papier recyclé possible.

FABRICATION DES MATÉRIAUX - AIRplus®

En quoi les coussins d’air sont-ils faits ?

Les coussins d’air AIRplus® sont fabriqués à partir de film PE (polyéthylène). Nous produisons ce film au sein de nos propres unités de production. Il se distingue surtout par la faible quantité de ressources nécessaire à sa fabrication et par ses excellentes propriétés mécaniques. Particulièrement flexible, il permet de rembourrer, caler, stabiliser et envelopper avec fiabilité tout type de produits.

Les films AIRplus® sont-ils fabriqués à partir de matériau recyclé ?

Cela dépend du produit. Certains films AIRplus® Void sont fabriqués à partir de matériau recyclé quand d’autres ne le sont pas.

Quelle proportion de matériau recyclé se trouve dans un film AIRplus® ?

Les films AIRplus® fabriqués à partir de matériau recyclé en contiennent au moins 50 %.

Quelle est l’empreinte carbone des films AIRplus® ?

Nous avons mené des investigations pour déterminer si une étude à ce sujet aurait du sens. Étant donné qu’il n’existe aucune norme pour de telles études, nous pensons que les données relevées pourraient être incomplètes et trompeuses. C’est pourquoi nous avons décidé de ne pas faire procéder à de telles études / de tels relevés.

FABRICATION DES MATÉRIAUX - PELASPAN® CHIPS D'EMBALLAGE

En quoi sont faites les chips d’emballage ?

Nos chips d’emballage PELASPAN® sont fabriquées à partir d’amidon végétal compostable ou de PSE (polystyrène expansé)  100% recyclé et réutilisable. 

Quelle est l’empreinte carbone et l’empreinte énergétique des chips d’emballage ?

Nous avons mené des investigations pour déterminer si une étude à ce sujet aurait du sens. Étant donné qu’il n’existe aucune norme pour de telles études, nous pensons que les données relevées pourraient être incomplètes et trompeuses. C’est pourquoi nous avons décidé de ne pas faire procéder à de telles études / de tels relevés.

FABRICATION DES MATÉRIAUX - FOAMplus®

En quoi le rembourrage en mousse est-il fait ?

Le rembourrage en mousse FOAMplus® est fabriqué à partir de polyuréthane (PU) expansé. Il peut être réutilisé comme emballage de protection ou recyclé. Une fois recyclée, la mousse peut par exemple servir de matériau de remplissage.

Les fiches de données de sécurité (FDS) sont-elles disponibles pour la mousse en PU expansé ?

Oui, les fiches de données de sécurité sont disponibles sur simple demande.

La mousse est-elle un matériau nocif ?

Non, la mousse est ce que l’on appelle un « matériau inerte », ce qui signifie qu’elle est chimiquement stable et n’aura aucune réaction au contact avec l’air, l’eau ou d’autres matériaux ou substances. Toutefois, l’isocyanate sous forme liquide constitue une substance nocive, si bien que tout contact direct est à proscrire ! Cela est également marqué sur les barils expédiés à notre clientèle.    

RÉUTILISATION, RECYCLAGE ET ÉLIMINATION - PIÈCES MOULÉES

Les pièces moulées en plastique sont-elles réutilisables ?

Oui. Le polypropylène expansé (PPE) est la base idéale pour les emballages personnalisés réutilisables que Storopack propose étant donné qu’il s’agit d’un matériau extrêmement résilient qui peut résister à des contraintes telles que des chocs et même des impacts répétés durant l’expédition. Quoi qu’il arrive, la pièce moulée reste entièrement fonctionnelle sans aucun dommage apparent et protège avec fiabilité les produits emballés. Le PPE peut donc être utilisé pour des solutions qui seront soumises à des milliers de voyages, comme par exemple nos bacs de manutention pour l’expédition de pièces de carrosserie ou composants électroniques fragiles dans l’industrie automobile.

Les pièces moulées Storopack sont-elles recyclables ?

Oui, toutes les pièces moulées en PSE et en PPE sont 100 % recyclables. Elles peuvent être utilisées et réutilisées pour toute une variété de produits industriels. Nous pouvons également nous en servir comme matière première pour nos chips d’emballage.

Qu’advient-il des pièces moulées techniques si elles ne sont pas recyclées ?

Si des pièces moulées ne peuvent pas être recyclées, elles peuvent être incinérées dans leur totalité au sein d’une centrale de cogénération afin de produire de l’énergie. D’ailleurs, ces centrales accueillent les pièces moulées à bras ouverts : leur pouvoir calorifique élevé et leur incinération en totalité rendent cette dernière étape de valorisation par traitement thermique hautement efficace.

Que peut-on fabriquer à partir des pièces moulées en mousse de Storopack ?

Les pièces moulées en PSE peuvent être utilisées pour fabriquer toute une variété de produits en polystyrène. L’isolation de toiture à partir d’XPS en est un bon exemple. Autre excellent exemple, en interne cette fois : les chips d’emballage en PSE de Storopack. Les pièces moulées en PPE peuvent être recyclées et utilisées par exemple comme cintres. Mais elles peuvent aussi être broyées et utilisées dans la production de nouvelles pièces moulées en PPE.

Quelle est la quantité d’énergie utilisée pour la production ?

Cette question n’a pas de réponse unique étant donné que cela dépend de la pièce moulée fabriquée.

Quelle est la quantité d’eau utilisée pour la production ?

Cette question n’a pas de réponse unique étant donné que cela dépend de la pièce moulée fabriquée.

Quelle solution pour jeter correctement des pièces moulées ?

En France cela varie selon les régions. Soit il est possible de jeter la pièce moulée dans les sacs/poubelles jaunes avec tous les plastiques. Soit il faut la jeter dans la poubelle « tout venant ». Se renseigner auprès de la gestion locale des déchets pour connaitre la répartition des plastiques recupérés. Elles seront ensuite recyclées ou incinérées. Pour les installations de production d’énergie à partir de déchets, les pièces moulées sont une source d’énergie bienvenue vu qu’elles ont un pouvoir calorifique élevé et peuvent être incinérées dans leur totalité.
Le commerce et l’industrie ont leurs propres filières d’élimination (déchets industriels) via lesquelles les pièces moulées techniques sont également recyclées.

Est-il possible de renvoyer à Storopack des produits Storopack usagés pour qu’ils soient recyclés ?

Absolument ! Cependant, afin de minimiser l’impact sur l’environnement, nous vous suggérons de vous défaire de tels produits en optant pour une solution d’élimination locale, de préférence via un point de collecte pour recyclage. La collecte de plastiques et de papier à des fins de recyclage est courante dans la plupart des pays et communautés. C’est ainsi le meilleur moyen et la façon la plus simple de contribuer au recyclage de ces produits.

RÉUTILISATION, RECYCLAGE ET ÉLIMINATION - EMBALLAGES DE PROTECTION FLEXIBLES

Quels types d’emballages de protection peuvent être réutilisés ?

Tous les emballages de protection Storopack peuvent être réutilisés. Les particuliers peuvent par exemple s’en servir pour retourner ou envoyer des produits. Le commerce et l’industrie peuvent quant à eux utiliser les chips d’emballage qui leur sont retournées pour expédier de nouveaux produits.

Les emballages de protection Storopack sont-ils recyclables ?

Oui, tous les emballages de protection Storopack sont recyclables. Ils peuvent être traités et réutilisés pour toute une variété de produits industriels. Nos chips d’emballage fabriquées à partir d’amidon constituent la seule exception : elles sont non pas recyclables, mais compostables.

Les emballages de protection Storopack sont-ils compostables ?

Storopack propose des emballages de protection compostables industriellement, comme la gaine AIRplus® BIO pouvant être utilisé pour la fabrication de coussins d’air. Le matériau de base de ce film est un plastique compostable fabriqué à partir d’acide polyactique (PLA) et de copolyester issus de ressources renouvelables. L’AIRplus® BIO est certifié compostable selon la norme européenne EN 13432 et la norme américaine ASTM D6400.

Nos chips d’emballage PELASPAN® BIO et Renature® fabriquées à partir d’amidon végétal sont elles aussi 100 % compostables selon la norme EN 13432. Elles peuvent être jetées avec les ordures ménagères ou en tant que déchets organiques.

Pourquoi tous les emballages de protection Storopack ne sont-ils pas compostables ?

En fonction des produits à expédier, l’emballage de protection requis peut varier du tout au tout. Tandis qu’avec les chips d’emballage compostables PELASPAN® BIO, les objets légers et fragiles en verre ou en porcelaine seront parfaitement protégés, les composants techniques plus lourds devront être stabilisés dans le carton d’expédition à l’aide d’un rembourrage en papier et en mousse. Ce type d’emballage de protection n’est certes pas compostable, mais il est facilement recyclable.

Le rembourrage en papier PAPERplus® peut-il être jeté au compost ?

Non, un bac à compost n’est pas adapté. Se défaire ainsi de ce rembourrage serait donc une erreur. Il vaut mieux le jeter dans le conteneur de tri dédié aux papiers. Cela permettra qu’il soit recyclé de façon appropriée et utilisé pour fabriquer de nouveaux produits en papier.

Que signifie le terme « bioplastique » ?

Il peut s’agir ici soit de plastique bio-sourcé, soit de plastique biodégradable, soit d’un mélange des deux. Le plastique bio-sourcé est entièrement ou partiellement issu de la biomasse (maïs, canne à sucre ou cellulose par exemple). Le plastique compostable se dégrade généralement en dioxyde de carbone et en eau sous certaines conditions. Il existe aussi ce qu’on appelle des « plastiques oxo-biodégradables ». Ce sont des plastiques conventionnels auxquels ont été ajoutés des métaux pour les rendre biodégradables. Storopack ne fabrique pas de produits à base de plastiques oxo-biodégradables. 

Pourquoi Storopack n’utilise-t-elle pas de plastiques oxo-biodégradables ?

Les plastiques oxo-biodégradables devraient être évités : beaucoup d’experts remettent en question le fait que les fragments (ou microplastiques, selon la taille) issus de leur dégradation soient réellement 100 % biodégradables. De plus, les additifs que contiennent les plastiques oxo-biodégradables peuvent être mauvais pour le recyclage.

Pour plus d’informations sur les bioplastiques, voir également cet article sur les sacs en bioplastique.

Comment se défaire correctement des emballages de protection ?

En France par exemple, il vous suffit de jeter les coussins d’air (idéalement, vidés de leur air) ou les chips d’emballage dans les poubelle jaunes et le papier dans les poubelles bleues. Ils seront ensuite recyclés ou incinérés. D’ailleurs, pour les installations de production d’énergie à partir de déchets, le polyéthylène est une source d’énergie plus que bienvenue étant donné que son pouvoir calorifique est en réalité supérieur à celui du pétrole. À titre d’alternative, ces emballages de protection peuvent être jetés avec les ordures ménagères. Le rembourrage en papier doit être mis dans les poubelles ou les containers dédiés au papier tandis que le rembourrage en mousse doit aller avec les ordures ménagères. Le commerce et l’industrie ont leurs propres filières d’élimination (déchets industriels) via lesquelles le rembourrage en mousse est également recyclé.

PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

Comment Storopack contribue à protéger l’environnement ?

De façon générale, Storopack se focalise sur la durabilité en appliquant le « principe des 4 R » (RÉDUIRE, RÉUTILISER, RECYCLER, RENOUVELER). Pour plus d’informations à ce sujet, rendez-vous sur https://www.storopack.ch/unternehmen/umweltpolitik/.

Dans le cadre de la production de nos emballages de protection et de nos pièces moulées techniques, nous veillons à utiliser le moins de ressources et d’énergie possible. C’est pourquoi bon nombre de nos produits sont fabriqués à partir de matériaux recyclés et peuvent être recyclés à leur tour après utilisation. Nos produits estampillés « BIO » sont fabriqués à partir de ressources renouvelables, sont biodégradables et sont certifiés par des instituts indépendants (DIN CERTCO – www.dincertco.de et BPI – www.bpiworld.org). Dans la mesure du possible, les sites de production de Storopack utilisent de l’énergie issue de la chaleur fatale, c’est à dire en utilisant ses propres déchets comme source énergétique. Nous produisons également sans générer de chlorofluorocarbures (CFC). Dernier point, mais non le moindre : le faible poids de nos emballages de protection et de nos pièces moulées joue un rôle dans la réduction de la consommation de carburant au cours de l’expédition.

La fabrication de pièces moulées en plastique est-elle nocive pour l’environnement ?

Non. L’expansion des mousses ne génère ni vapeurs toxiques, ni rejets d’eaux usées. La production des pièces moulées se fait sans chlore ni soufre. Celles-ci ne contiennent aucun plastifiant ou métal lourd et ne polluent pas les nappes phréatiques. De plus, Storopack utilise un processus de production respectueux de l’environnement impliquant de la vapeur d’eau.

De plus, les pièces moulées techniques jouent un rôle dans la préservation des ressources. Le PSE et le Neopor® sont par exemple constitués de 98 % d’air. Le faible poids des pièces moulées techniques en mousse expansée permet de construire des voitures plus légères et donc de réduire la consommation de carburant. Les utiliser à des fins d’isolation peut permettre de réduire les besoins en énergie de chauffage jusqu’à 70 % et de supprimer les besoins en énergie de refroidissement. Les pièces moulées usagées peuvent être entièrement recyclées et réutilisées pour de nouveaux produits ou des matériaux d’emballage de protection. En dernier lieu, les pièces moulées peuvent être incinérées dans leur totalité au sein d’une centrale de cogénération d’une manière écologiquement durable, afin de produire de l’énergie.

Les emballages de protection en papier sont-ils plus respectueux de l’environnement que les emballages de protection en plastique ?

Chacun de ces deux matériaux a ses avantages et ses inconvénients en termes de fabrication et d’élimination. Le papier a par exemple l’avantage d’être fabriqué à partir de bois, c’est-à-dire une ressource renouvelable. D’un autre côté, la production de film PE (polyéthylène) requiert moins d’énergie et d’eau que celle du papier et le recyclage de ce film nécessite également beaucoup moins d’énergie. Quoi qu’il en soit, tous les emballages de protection Storopack peuvent être réutilisés et recyclés à l’exception de nos particules biodégradables.

La fabrication des emballages de protection en plastique est-elle nocive pour l’environnement ?

Non. La fabrication et le traitement des films PE utilisés pour nos coussins d’air ne génèrent ni odeurs désagréables, ni vapeurs ou rejets toxiques. La production des films PE se fait sans chlore ni soufre. Ceux-ci ne contiennent aucun plastifiant ou métal lourd et ne polluent pas les nappes phréatiques.